Seuil douleur lombalgie

E-mail
Étude comparative du seuil de la douleur et la dureté sous cutanée lors de pressions exercées dans la région lombaire et fessière entre sujets lombalgiques et non lombalgiques


(Version électronique affichable sur ordinateur ou tablette. Non imprimable.)
Avec expédition Téléchargement pour 0,00 €
Prix de base9,48 €
modificateur de prix des variantes :
Prix ​​de vente10,00 €
Prix de vente hors-taxe9,48 €
Remise
Montant des Taxes0,52 €
Description du produit

Étude comparative du seuil de la douleur et la dureté sous cutanée lors de pressions exercées dans la région lombaire et fessière entre sujets lombalgiques et non lombalgiques

Télécharger l'abstract

Kaisin A, Salem W. Étude comparative du seuil de la douleur et la dureté sous cutanée lors de pressions exercées dans la région lombaire et fessière entre sujets lombalgiques et non lombalgiques. La Revue de l’Ostéopathie. 2019;22:23-32.

Résumé

Introduction : Cette étude s’intéresse à la dureté des tissus, ainsi qu’au taux de pressions nécessaires pour déclencher la douleur au niveau des triggers points. Le but étant l’amélioration de l’approche clinique de sujets lombalgiques grâce à une meilleure connaissance anatomophysiologique.

Méthodes : 111 sujets ont participé : 52 lombalgiques entre 16 et 84 ans et 59 non lombal-giques entre 20 et 63 ans. Le seuil de déclenchement de la douleur a été enregistré à l’aide d’un algomètre de pression, la perception du seuil de la douleur grâce à l’échelle verbale numérique, la dureté tissulaire a été mesurée à l’aide d’un shoremètre. Le tout, au niveau de divers triggers points mis en évidences dans la région lombaire, iliaque et glutéale.

Résultats : La lombalgie influence la dureté des tissus ainsi que le seuil de déclenchement de la douleur, sans impact sur la position de repos ou contractée. Les résultats montrent une inversion des tendances de la dureté tissulaire dans la région iliaque et glutéale bilatéralement. Les lombalgiques auraient une dureté tissulaire plus élevée, et un seuil de déclenchement de la douleur plus bas dans ces régions, sans lien significatif entre le seuil de déclenchement de la douleur et la dureté tissulaire au niveau des triggers points, que ce soit chez les sujets lombalgiques ou non lombalgiques.

Conclusion : Grâce à ces nouvelles connaissances physiologiques, nous pourrions améliorer l’approche clinique de nos patients lombalgiques en tenant compte de la région iliaque et glutéale bilatéralement lors de notre prise en charge. Toutefois, gardons à l’esprit que de manière générale au niveau de divers triggers points la quantification du seuil d’apparition de la douleur est sans relation avec la dureté tissulaire. Cela remet en cause certains critères d’évaluation, mais aussi du traitement de ces points.

Mots-clés : lombalgie, trigger point, douleur

 

Pain threshold and subcutaneous hardness on lumbar and gluteal region deep palpation in lumbar pain patients Vs asymptomatic patients. A comparative study

>Kaisin A, Salem W. Pain threshold and subcutaneous hardness on lumbar and gluteal region deep palpation in lumbar pain patients Vs asymptomatic patients. A comparative study. La Revue de l’Ostéopathie. 2019;22:23-32.

Abstract

Introduction: This study aims to improve the clinical approach to lumbar pain patients through better anatomo-physiological knowledge. Therefore, we investigated the tissues’ hardness and the pressure-related pain threshold on Triggers points locations.

Methods: the study included 111 subjects, 52 Lumbar pain subjects aged between 16 and 84, and 59 control pain-free subjects aged 20 to 63. Pain threshold was recorded with a pressure algometer, pain perception through the simple verbal scale, and tissues’ hardness with a shoremeter. All the measures were realized at identified Trigger points in the lumbar, iliac and gluteal regions.

Results: lumbar pain influences tissue hardness and pain threshold. Whether the position was rest or contracted had no impact. Results show an inversion of tissue hardness bilaterally in the iliac or gluteal region. Lumbar Pain patients seem to have a higher tissue hardness and lower pain threshold in these regions, without significant link between pain threshold and tissue hardness at the Trigger points, neither on the lumbar pain subject nor on the control subjects.

Conclusion: Thanks to this new physiological knowledge, we could improve our clinical approach of lumbar pain patients, through a bilateral lumbar and iliac approach. However, we still have to keep in mind that at the Trigger points, the pain threshold and the tissue hardness are not related, this could also make us reconsider some of the evaluation and treatment criterion of these points.

Keywords: lumbar pain, Trigger point, pain

 

Téléchargement de produits

Article Seuil douleur.pdf

Article Seuil douleur.pdf

Commentaires des clients

Il n'y a pas encore de commentaire sur ce produit.